Sr

 

L'INTENTION ET LA LOI D'ATTRACTION
par
Pierre LESSARD et Maître SAINT GERMAIN
 

  

L'intention libérée du désir

 

Une intention est un ensemble de vibrations qui émanent de l'individu, dans une orientation précise et définie, afin de favoriser son déploiement. Elle correspond à la flèche que l'archer dirige vers sa cible. D'une part, cette flèche devra être bien sculptée et orientée; d'autre part, ce qui la propulsera devra avoir la puissance nécessaire pour atteindre le but visé.

 

De même, l'intention aura à être claire et épurée de toute forme de désir, d'attente et même de dépendance. Elle aura à représenter l'être quant à son idéal et son but, et quant à son mouvement créateur. Il apparaît donc important de distinguer une intention d'un désir. L'intention sera idéalement propulsée d'un champ magnétique bien déployé et intense.

 

Les intentions sont multiples, infinies. Souvent, elles sont confondues avec les désirs, lesquels ont peu de puissance puisqu'ils sont souvent engendrés par les peurs et les blessures. L'intention met en œuvre la loi d'attraction par le processus de création de synchronicités. Les vibrations émises rencontrent celles émanant d'autres êtres et d'autres formes de vie. De ces rencontres vibratoires découleront naturellement des situations, des rencontres et des événements. Ainsi, le processus de création de synchronicités en est un qui génère des situations à partir des multiples vibrations émises.

 

L'intention définie devient une expression vivante qui cherche à répondre à la loi d'attraction. Elle fera en sorte d'attirer vers l'être - ou l'être vers - l'objet, le lieu, l'expression même de son intention. Alors, bien sûr, lorsque les intentions ne sont pas émises à partir d'un état d'équilibre énergétique ou de la puissance manifestée par un champ magnétique en expansion, l'individu est attiré par des éléments en relation avec le désir, ou les attire à lui. Même si cela peut, à un premier niveau, vous sembler intéressant, il demeure que le désir naît d'une insatisfaction associée à une forme de blessure. De ce fait, ce qui est attiré est inévitablement en résonance avec cette blessure. Cela a l'avantage de permettre une meilleure compréhension de cette blessure et, bien sûr, d'entraîner une prise de conscience sur le chemin de l'évolution. La souffrance servira alors l'être. Cependant, tout en favorisant une transformation, elle n'est pas nécessaire. D'autres éléments participent à la transformation tout en étant agréables à vivre. L'humain a trop souvent associé la souffrance au processus évolutif et conclut à la nécessité qu'il fallait souffrir pour trouver finalement la joie et le bonheur. Tant et aussi longtemps que les hommes porteront ces croyances, elles se manifesteront ainsi.

 

Le désir

 

Le désir est en soi l'expression d'une insatisfaction profonde ou superficielle née d'un besoin plus ou moins vrai ou d'une blessure. Une attente envers quelqu'un, une organisation ou même une situation qui n'obtient pas de réponse satisfaisante peut aussi faire naître le désir. Nous entendons que tout désir est en corrélation avec une insatisfaction, laquelle occasionne une recherche compensatoire. Le désir est donc associé à une forme plus superficielle ou éphémère de satisfaction. Il correspond à un ensemble d'éléments sur lesquels un être projette la source de son bonheur. En d'autres termes, lorsqu'un individu porte en lui des désirs, c'est qu'il a consciemment ou inconsciemment identifié que l'obtention, ou la présence, des éléments souhaités dans sa vie le rendra heureux. Il s'agit donc d'une projection. Il projette son attente de joie vers un objet ou une situation. Par conséquent, une projection, une forme d'attente, est associée au désir.

 

Par projectionnous entendons, dans le désir, une pensée associée à ce que l'élément désiré puisse, par son pouvoir, créer un état intérieur différent. L'être accorde ainsi un véritable pouvoir, souvent inconsciemment, à l'objet de ses désirs. Ce faisant, le désir l'entraîne vers lll1e perte de ses pouvoirs, car l'objet du désir devient trop souvent le symbole de la joie ou du bonheur recherchés. L'individu projette sur l'objet le pouvoir de le rendre heureux, ce qui crée de l'attachement et des dépendances.

 

Libérée de toute association au désir,
l'intention pourra être vraiment puissante.

 

L'intention

 

L'intention doit être claire. Les pensées, les sensations ou les mots qui la définissent devront être précis. Ils représentent la clarté de l'être dans son but. L'individu formule son intention en étant transparent vis-à-vis de lui-même, de telle sorte qu'elle ne soit pas un désir maquillé, d'apparence noble. Ainsi, il évitera de se leurrer lui-même. Il formulera l'intention sans y inscrire d'ambiguïtés dissimulant un besoin de compenser. Bien qu'une intention puisse être générale ou philosophique, comme celle d'être dans l'amour ou guidé dans la justesse, elle aura tout avantage à être bien définie afin d'éviter le piège du vœu pieux et de représenter fidèlement le choix inspiré de la personne.

 

L'intention doit être pureElle sera nécessairement associée à l'expression créatrice de l'être. Elle est créée pour attirer des objets, des situations, des événements et des individus qui favoriseront le déploiement, l'expression des talents et des dons de la personne. En outre, cette expression amènera l'être à retrouver une joie véritable qui l'unira à sa communauté humaine et universelle. L'être la définit à partir de la trilogie énergétique, de telle sorte qu'elle fasse sens, c'est-à-dire qu'elle réponde à ses véritables idéaux et buts.

 

Ouvrons maintenant une porte sur l'importance des idéaux. Nous vous avons transmis que l'énergie d'amour en est une de création. Pour favoriser la joie réelle, cette création doit être orientée vers l'unification des hommes, vers leurs idéaux. Chacun est invité à choisir ses idéaux en fonction de ce qui le fait vibrer, au-delà des structures, des règles, des valeurs, des croyances inscrites en lui, inculquées ou présentes depuis les premières inscriptions mémorielles ou génétiques. L'individu aura dans son parcours de rééquilibre à retrouver des idéaux qui agiront tel un phare.

 

Les idéaux sont grandioses et n'ont pas à être atteints. Ils éclairent le chemin, permettant d'effectuer des choix primordiaux et de créer des buts qui, eux, sont atteignables. Ces buts balisent la voie éclairée par les idéaux. C'est ainsi que la conscience, l'Esprit, guidera chacun à établir ses idéaux et à définir ses buts de telle sorte que lorsqu'il voudra créer et choisir une voie d'expression, que ce soit par ses vibrations subtiles, ses pensées, ses gestes, ses actions ou ses activités, il pourra mettre en relation les éléments et voir si le tout a du sens ou non. Sur la voie de la maîtrise, sur le chemin vers l'équilibre et l'harmonie, toute intention créée devra être en phase avec les idéaux afin de collaborer véritablement à cette voie.

 

Imaginons, par exemple, qu'un individu ait ressenti que son mandat d'incarnation était celui d'un artiste représentant la beauté de l'univers et, de ce fait, éveillant les autres à leur propre beauté, alors que son salaire provient de son travail de manœuvre. S'il choisit de délaisser ce travail pour se concentrer sur son art, il craint le manque de ressources financières. Dans un tel cas, plusieurs nourriront la pensée magique que tout peut se présenter à point, que le pécule nécessaire arrivera au moment opportun, sans autre implication, mais plusieurs aussi vivront de grandes désillusions. En dirigeant ici l'intention sur l'obtention d'argent comme but, il y a alors ambiguïté, car cette intention n'est pas claire. Le véritable choix intérieur de cet homme est d'orienter sa vie vers des activités au cœur de son mandat. Ainsi, ce n'est pas l'argent qu'il doit ici inscrire au centre de son intention, mais le fait de se voir dans le déploiement de ses dons et de voir la joie qui en résulte. Il s'agit de ressentir l'équilibre et l'harmonie émergeant de l'expression de son art.

 

Autre exemple. Une personne veut offrir des soins énergétiques et, dans ce but, elle a besoin d'un espace pour un cabinet. Elle conçoit alors d'agrandir sa demeure à cette fin, ce qui nécessite un investissement. Nous y revoilà, n'est-il point ? Puisque ce monde est construit sur cette base, le réflexe de cette personne est de placer une intention en vue d'obtenir de l'argent. Il y a là encore déviation. Son intention réelle est d'offrir des soins clans un milieu correct pour elle. Cela peut signifier que son cabinet soit situé ailleurs que chez elle. Selon ses croyances, ses normes, quelquefois ses peurs et ses désirs, elle voit la chose d'une certaine façon. Mais cela peut adopter plusieurs formes. Son intention est limitée à une chose, l'obtention d'argent, non à l'expression profonde de se déployer dans les soins. Il y a là une intervention liée à la création des synchronicités. Autrement dit, la personne choisit elle-même comment les choses doivent se passer. Elle pourrait toujours obtenir de l'argent, mais si les permis de rénovation n'étaient pas autorisés...

 

Nous citons des exemples afin que vous saisissiez que l'intention doit être véritablement claire, en fonction de ce qui fait sens dans la voie vers vos idéaux. Nous insistons actuellement sur l'intention, car elle s'inscrit dans les pouvoirs de l'être. Lorsque nous affirmons que "le Maître peut attirer ce qui est nécessaire à sa transmutation", le point de départ de tout cela est l'intention. Dans votre parcours actuel vers la voie du Maître, il est important de saisir la nature de l'intention véritable. Au-delà du mental et même du ressenti, elle doit répondre à tout le processus de maîtrise. Veillez à ce que l'intention ne soit pas une nouvelle distorsion sur le parcours pour vous libérer de maints blocages et attachements. Cette notion n'est pas là pour vous faire revivre des peurs, des attaches ou des croyances. L'intention vraie est l'expression d'une liberté intérieure associée à la conviction de la perfection de cet univers. Elle n'est pas une pensée magique que tout se réalise par soi-même. Encore une fois, la distinction entre la pensée magique et la véritable création est la suivante : dans la pensée magique du dernier exemple, la personne a choisi d'être une soignante et elle abandonne tout derrière en se disant que "tout va arriver parfaitement". Et elle a raison, tout va arriver parfaitement, mais non pas selon la perfection qu'elle a imaginée. Tout se produira parfaitement pour qu'elle puisse entrer à nouveau dans une voie qui a un sens. Elle n'obtiendra donc pas nécessairement les résultats escomptés.

 

Dans un processus créateur authentique, l'être n'aura pas de fixation ni de compulsion vers l'argent, une demeure ou toute autre forme. Vous savez, donner des soins n'exige pas avant tout une demeure précise. Les soins demandent une ouverture du cœur où deux êtres se rencontrent. Cela peut se faire dans une grotte, sur une plage, dans le cabinet d'un ami. Ainsi, si la fixation porte sur une demeure, la personne limite les occasions et les couloirs d'expression.

 

La véritable création se situe dans l'intention et une multitude d'expressions que nous appelons le rêve éveillé.

 

Afin que son intention soit une flèche fine, pointue et orientée avec précision, la personne élèvera son rythme vibratoire, intensifiera la trilogie énergétique volonté/conscience/amour et amplifiera son champ magnétique.

 

La méditation et la contemplation spirituelle

 

La manifestation de vos pouvoirs exige de solides assises, dont un rythme vibratoire élevé. Cette élévation du rythme vibratoire favorisera la méditation et la contemplation, lesquelles, en retour, seront des inducteurs d'états expansifs. Par ailleurs, la méditation et la contemplation vécues sur une base régulière permettront à l'être d'élever son rythme vibratoire. En d'autres mots, plus il ira vers cette pratique, plus il maintiendra un rythme optimal. Ainsi, au cours d'activités quotidiennes ne favorisant pas nécessairement un état d'expansion, il pourra tout de même bénéficier d'un rythme vibratoire relativement stable, et ce, dans le but de maintenir une présence à lui-même et une utilisation juste de ses pouvoirs.

 

La méditation

 

La méditation permet à l'individu de retrouver la sensation de l'état d'union avec le Tout. Elle fait en sorte qu'il intègre son quotidien dans une réalité plus vaste, universelle. La méditation l'amène non pas à faire le vide, mais à faire le plein, à être présent à tout. Pour cela, son attention ne peut être dirigée sur rien qui puisse solliciter son mental. En méditant, il ne se distinguera pas de ce qui existe, se permettant simplement d'en élargir le spectre en lui. L'espace méditatif dans lequel il vibre est potentiellement un espace infini qui renferme l'univers.

 

Trop souventes fois, les êtres confondent la méditation avec un moment d'intériorisation, d'imagerie mentale ou même de réflexion. Par son intention de vibrer dans l'espace infini de l'univers, l'individu cherche à exister en tant qu'être de lumière incarné. C'est là un espace de sensations du Soi et non pas de pensées, de réflexions, de visualisations. Si des images ou des voix intérieures se présentent à lui, c'est qu'il a atteint un rythme élevé. Il ne s'agit pas de simples pensées ni de son imagination. L'individu se nourrit de la connaissance subtile qui s'imprègne en lui de façon naturelle sans qu'il la recherche. Il se nourrit de la lumière avec laquelle il vibre de plus en plus intensément.

 

Il lui est possible de dédier sa méditation à des êtres ou à des causes, mais il ne peut méditer sur un sujet, car cela signifierait qu'il y réfléchit. Il peut toutefois demander que de sa méditation émergent des inspirations ou des connaissances sur un sujet précis.

 

La méditation agit sur l'hypophyse, l'épiphyse et le cerveau en général en permettant une intensification de la capacité à saisir la réalité et à réorganiser naturellement ses propres systèmes. Elle intensifie l'émissivité et la réceptivité des ondes tout en favorisant un état de détente. L'être sentira à la fois plus de légèreté et d'intensité dans tous ses corps, particulièrement dans son corps mental supérieur, qui aura été ainsi stimulé.

 

En vibrant dans un espace méditatif, l'être facilite la réception de connaissances sans interprétation ou analyse immédiate, ce qui assure une intimité avec une connaissance pure, avec l'univers. Ainsi, plus il médite, plus il élève son rythme vibratoire et il a une compréhension, une sensation naturelle de qui il est, de ce que représentent ses pouvoirs réels.

 

La contemplation spirituelle

 

La contemplation est la création d'une relation vibratoire, d'une union, avec la conscience supérieure d'un être. Il peut s'agir d'un élément de la nature terrestre ou d'une présence multidimensionnelle. Elle est en soi un prélude à certaines formes de transmutation. Il est important de distinguer la contemplation spirituelle de la contemplation vulgarisée qui correspond davantage à une observation.

 

La contemplation spirituelle exige une élévation du rythme vibratoire et amène l'être à pénétrer un autre champ magnétique - celui de l'objet de sa contemplation. Si, par exemple, un individu contemple un arbre, c'est qu'il porte une intention très claire de s'unir non seulement à la vie dans l'arbre mais aussi aux deva de la nature végétale. Cette union avec l'arbre permet à la conscience et à la puissance de la vie dans l'arbre de se manifester en lui, et à sa conscience et à sa puissance de vie de se manifester dans l'arbre. Il y a une unification de deux formes de vie, ce qui laisse place à une intensification de leur énergie vitale.

 

Alors, pourquoi la contemplation est-elle si importante et si puissante ? D'une part, parce que la contemplation quotidienne de moult formes de vie extérieures accentue votre sensation d'union avec le Tout. D'autre part, elle permet à la dimension lumineuse et consciente de l'objet de votre contemplation de continuer à vivre en vous, et inversement, à partir de l'union vibratoire. Il s'agit d'une véritable union énergétique.

 

Plus vous contemplez une forme de vie, plus vous vous rendez compte de rencontrer toute sa dimension cosmique. Et, progressivement, vous ressentirez de plus en plus le Tout. La sensation de la puissante énergie de vie que vous partagez avec les autres formes de vie crée de véritables assises pour vos pouvoirs de création.

 

 

La loi universelle d'attraction, la création de synchronicités, la visualisation

 

La loi universelle d'attraction

 

Tout ce que porte en lui un individu crée des vibrations qui émanent de lui et irradient autour de lui. Ces vibrations, qui répondent à la loi universelle d'attraction, attireront vers lui ou l'attireront vers l'équivalant de ce qui les créent.

 

Selon votre dicton, "l'être récolte ce qu'il a semé". Toutefois, il vous faille comprendre, pour que cet énoncé soit vrai, que l'être ne peut semer que ce qu'il porte en lui. Il y a ce qu'il sème consciemment et ce qu'il sème inconsciemment. Qu'il en soit conscient ou non, il récolte selon ce qu'il est dans son entièreté. Il peut transmettre des paroles gentilles, amoureuses, lumineuses durant une très longue période, et pourtant récolter des douleurs et des souffrances. Plusieurs d'entre vous ont expérimenté cela. Est-ce à dire que cet énoncé est faux ?

 

L'individu récolte ce qu'il a semé, et ce qu'il a semé est ce qu'il est. Par ces termes, nous entendons que tout ce qu'il porte en lui émane de lui, et non pas simplement ce qu'il croit être ou ce qu'il choisit de faire paraître.

 

Chacun porte en lui une fibre universelle, une lumière, un amour et une conscience, un ensemble de dons et de qualités qui définissent son essence et orientent sa pulsion de vie, son mandat d'incarnation. Il porte aussi tout un ensemble d'inscriptions mémorielles individuelles et collectives, et des inscriptions génétiques. Sans compter des croyances générées par les influences de son environnement familial, éducationnel, social, religieux et politique. Ainsi, bien que l'essence lumineuse et amoureuse dont il est porteur soit une véritable puissance créatrice, il peut aussi avoir des blessures, des frustrations, de la colère, de la tristesse, des zones d'ombre destructrices. Et même s'il n'a pas l'impression ni l'intention d'émettre concrètement ces frustrations, elles émanent tout de même de lui. Même s'il joue un rôle et se crée un personnage aimable et gentil, si, à l'intérieur de lui, il a des frustrations, des attentes et des besoins insatisfaits, cela émane tout de même de son être et attirera des circonstances, des situations et des personnages qui le lui refléteront tôt ou tard. Il attirera l'équivalent de ce qu'il porte. Si un individu se consume intérieurement d'insatisfactions et de frustrations ou de peurs, même si ses paroles extérieures sont d'apparence sage, cachant ce feu qui le consume, il attirera tout de même ce qui représente véritablement ses vibrations.

 

Lorsqu'un individu formule une intention, elle est, bien sûr, imprégnée de toute sa détermination, de son amour et de sa conscience, mais elle est aussi teintée de toutes ses charges, même s'il ne le veut pas. Et cette intention inscrira dans le processus de création universel non pas seulement l'aspect que celui-ci veut présenter, mais l'ensemble de ce qu'il est. Or, l'ensemble de sa récolte, soit tout ce qu'il attirera à lui sur une longue période, correspondra à tout ce qu'il émet. Toutefois, une des situations attirées pourra correspondre non pas à l'ensemble, mais à une ou quelques-unes de ses vibrations, et non pas nécessairement à ce qui correspond à son intention du moment.

 

Il est primordial de bien comprendre la loi d'attraction. Bien que plusieurs ne soient pas en accord avec elle, il ne s'agit pas d'une loi humaine. Il est impossible de la modifier, car c'est une loi universelle. Et toute l'énergie, de lumière et d'ombre, qui vibre en l'homme et autour de lui s'inscrit par ses vibrations sous la loi universelle d'attraction.

 

Maintenant, si cette loi ne peut être modifiée, l'être peut changer ce qu'il porte en lui et ce qui influence ses vibrations. Trop souvent, celui qui est porteur de tristesses, d'attentes et de frustrations va chercher à l'extérieur, dans la matière ou les relations, à combler son besoin, mais il ne peut réussir ainsi. Il aura à modifier la compréhension de ses vrais besoins, à aller vers une véritable sensation de qui il est sur cette terre pour réorienter sa route et faire en sorte que ce qu'il porte, et ce qu'il veut émettre, corresponde vraiment à son être.

 

En d'autres termes, ni les intentions ni les actions d'un individu ne peuvent camoufler ce qu'il est réellement. Ses vibrations renferment l'ensemble de ses pensées, de ses intentions, de ses paroles, de ses gestes et de ses actions. Et tout cela représente les inscriptions mémorielles, génétiques, les croyances et les blessures encore actives en lui qui ont encore une influence puisque non dissoutes encore.

 

Un processus de création de synchronicités s'inscrit au cœur de la loi d'attraction.

 

La création de synchronicités.

 

Les synchronicités sont un ensemble de signes ou d'événements dont l'association fait sens pour un individu ou une collectivité.

 

Elles sont en soi créées par le jeu de toutes les émanations de tous les êtres incarnés et non incarnés. Tout ce qui émane de toutes les formes de vie est rassemblé. Et tout comme si, par métaphore, nous vous disions: "Un Esprit central accueille toutes les intentions et toutes les émanations, et crée des scénarios pour qu'elles puissent entrer en correspondance", tout un ensemble de situations, de signaux, de rencontres se créent pour présenter à l'être en tant qu'individu l'aspect qui émane de lui, consciemment ou non.

 

Chacun d'entre vous a pu constater, depuis le début de son incarnation, que certains événements, certaines situations ou rencontres semblent fort bien synchronisés, comme si l'incarnation lui proposait un maître de jeu, un directeur de ce grand théâtre. La synchronicité des situations, des événements et des personnages sur votre parcours est en soi le rapport juste entre ce qui émane de vous et ce qu'il vous est possible d'en retirer.

 

Tout, dans cet univers, est synchronisé et répond à un même appel, à une même conscience. Tout est orienté. Les synchronicités existent pour que vous puissiez vous observer et vous comprendre. Elles sont le résultat de la convergence des énergies dans l'univers, lequel se présente comme une grande matrice universelle oû tout peut sembler préorganisé en raison de ces synchronicités, mais où rien n'est organisé à l'avance. La compréhension de ce mouvement créateur universel enraye la vulnérabilité que la croyance en la fatalité crée chez certains humains.

 

En d'autres mots, vous êtes quelquefois conscient d'événements d'un synchronisme étonnant. Vous constatez aussi qu'il y a beaucoup de synchronicités. Beaucoup n'est pas le terme juste. Il n'y a que des synchronicités. Que vous soyez observateur ou acteur, tout ce qui se présente à vous, intérieurement et subtilement, extérieurement et concrètement, est synchronicité. Autrement dit, rien ne se manifeste au hasard, ni dans la forme, ni dans le moment, ni dans l'intention, et pourtant rien n'a été préprogrammé à l'extérieur de vous.

 

Chaque pensée, chaque action, chaque réflexion, chaque état d'être, chaque désaccord émet un stimulus, une onde qui circule dans cette matrice. Cette intelligence énergétique fera en sorte de créer tout un ensemble de scènes grâce auxquelles vous pourrez retrouver l'intention primordiale, et toutes ces scènes seront d'un synchronisme parfait même si ce dernier n'est pas apparent pour vous. Par exemple, la rencontre d'une personne à qui vous avez pensé quelques heures auparavant est le résultat du processus de création de synchronicités. La pensée de cette personne a-t-elle émergé de vous, ou d'elle ? Celle-ci a-t-elle pensé à vous, ce qui a fait que vous avez ensuite pensé à elle, ou avez-vous pensé à elle d'abord, attirant sa présence ? En outre, pourquoi avez-vous pensé à elle ? Vit-elle une situation similaire à la vôtre ? Est-elle en relation avec une information qui serait utile à votre évolution, ou l'inverse ?

 

Une chaîne énergétique fait en sorte qu'à un moment précis deux êtres seront attirés vers un même lieu, car ce qu'ils portent en eux ou ce qu'ils vivent leur apportera une compréhension d'eux-mêmes ou de la vie.

 

La vie sur terre est le résultat d'une multitude de chaînes énergétiques. Selon vos émanations, la grande matrice universelle a créé un scénario dans lequel votre rencontre mutuelle laissait place à une évolution. Toutefois, cette grande matrice universelle n'est pas dirigée par un être. Elle est une intelligence énergétique universelle.

 

Ce que nous vous proposons vise à comprendre ce mécanisme de synchronicités comme une grande mosaique, une grande toile collective organisée par une intelligence universelle à chaque instant. Ainsi, chaque choix que vous pouvez effectuer est accueilli et redistribué de sorte qu'il y ait un mouvement collectif optimal, bien que ce ne soit pas évident pour vous. Car si ce processus sert votre évolution, il sert évidemment celle de l'humanité et de l'univers.

 

Chaque élément dont vous captez la synchronicité vous révèle un message, vous apporte une compréhension qui n'est pas toujours définie mentalement. Les formules déjà prédéfinies pour expliquer certaines synchronicités ne sont pas intéressantes, car elles balisent de manière trop limitative les actions susceptibles d'en découler. Si les événements ne sont pas préprogrammés, les explications de leur occurrence n'ont pas avantage à l'être.

 

La visualisation (et pensée magique).

 

Pour que l'être reconnaisse ses pouvoirs de création et puisse réellement les utiliser sans se leurrer, il lui faille comprendre le processus de création dans l'univers.

 

Il est le véritable créateur de sa vie à partir de sa pulsion de vie, et sa puissance créatrice est un joyau dont il sous-estime très souvent l'ampleur et l'intensité. Ses pouvoirs de manifestation s'expriment par des intentions. L'intensité de sa conviction amplifie ses pouvoirs, et la visualisation (sa vision intérieure) lui permet de donner une forme à son intention, à ce qu'il veut manifester ou attirer à lui.

 

La visualisation ou l'imagerie mentale aide l'individu à canaliser et à orienter son énergie vers ce qu'il souhaite créer. Dans l'exercice de ses pouvoirs de guérison, il recourra à la visualisation pour mieux ressentir la communication avec les cellules et imager sa volonté, par exemple. Dans l'utilisation de ses pouvoirs de manifestation, il se servira de la visualisation pour mieux ressentir et orienter vers leur cible les faisceaux de lumière qu'il crée, pour définir l'objet à attirer ou la situation à provoquer.

 

La visualisation est une aide qui accompagne l'intention, elle-même imprégnée de l'énergie de la trilogie énergétique. La puissance des pouvoirs de création est le résultat de l'intensité de l'énergie de la volonté, de la conscience et de l'amour.

 

Cependant, la visualisation n'est pas un pouvoir et elle n'a pas de puissance en elle-même.

 

La croyance au pouvoir de la visualisation est un piège important, car elle peut entraîner l'être dans la pensée magique que toutes les images qu'il crée et projette se manifesteront, qu'il n'a qu'à attendre les résultats, convaincu qu'ils se présenteront. La visualisation et la pensée magique, non basées sur une centration de l'être et son énergie, peuvent causer de grands torts. Par exemple, un individu pourrait visualiser qu'il est guéri de sa maladie et, de là, mettre un terme au processus de guérison, provoquant ainsi une détérioration importante de son état. Un homme pourrait aussi quitter le boulot qui lui procure un revenu, après avoir visualisé le travail de ses rêves se présenter à lui, ce qui pourrait le placer, ainsi que sa famille, dans une situation précaire. Quelqu'un d'autre pourrait visualiser qu'une nourriture malsaine se transforme en une nourriture vivante parfaite et, ainsi, causer des torts importants à son corps.

 

Les pouvoirs de guérison et de manifestation sont bien réels, et tous les humains ont la capacité de se guérir sur le plan énergétique. Tous ont le pouvoir de manifester l'emploi de leurs rêves, de provoquer une transmutation de la nourriture, mais non à partir d'une simple visualisation ou d'une pensée magique ou positive.

 

Les pouvoirs créateurs utilisent la visualisation dans la mesure oû ils sont en phase et soutenus par de véritables assises :

 

  • l'intensification de la trilogie énergétique: les énergies de volonté, d'amour, de conscience
  • l'élévation du rythme vibratoire et les retrouvailles de sa fréquence fondamentale
  • l'amplification de son champ magnétique
  • l'expression d'une intention claire et pure délivrée de tout désir
  • la méditation et la contemplation
  • l'expression en accord avec la loi d'attraction, et l'observation des synchronicités. 

  

 

 

Pierre Lessard et Maître Saint Germain

Extraits du livre Manifester ses pouvoirs spirituels, p. 43 à 56
Ariane Éditions, 2009