L’image contient peut-être : plage, ciel, plein air et nature

 

ÇA BRASSE ENCORE.... MAIS...

Comme d'autres ont su vous le dire avant moi, ça brasse encore plus ou moins, en dedans comme autour, mais ces secousses éliminent les dernières scories de votre être et elles accélèrent l'avènement de la Magie divine.

Vous passez présentement à travers des expériences intenses qui servent à vous tirer de la densité, fondée sur la dualité. Et cela commence par la dissolution de votre ego, avec toutes ses prétentions, ses vains programmes, ses créations illusoires. Ainsi, à certaines heures, vous vous lancez dans des séquences interminables de pensées saugrenues, comme si le mental faisait un tour de vélo ou tournait comme la roue d’un hamster, quand vous ne souhaitez pas, dans un soudain apitoiement, pleurer encore certaines expériences dramatiques et douloureuses que vous avez vécues au cours des dernières années, sans trop y parvenir. Vous connaissez des crises d’angoisse, vous ressassez d’intenses expériences égotiques liées à l’agression, à la domination, au contrôle, à la manipulation, à la frustration, aux déceptions accumulées et quoi encore. Trop souvent, vous avez du mal à vous concentrer, vous avez des trous de mémoire agaçant, tellement vous vous sentez débranché de votre monde, manquez de repères et flottez dans un genre de néant, ne sachant plus quoi faire de vous-même.

Alors, vous pouvez avoir des fringales des plus étranges, l’envie de consommer des sucreries, de glucides (nourritures grasses) et des protéines, ou vous ne pensez qu'à changer votre alimentation, comme vous pouvez être porté à vous négliger, si vous n’êtes pas pris d’un grand besoin de vous reposer ou de dormir, pour échapper à une réalité qui vous désespère, vous ennuie au plus haut point, ou ne vous dit plus rien. Vous en avez tellement marre de ce qui résiste et qui retarde les échéances, ce à quoi vous ne pouvez rien changer sur le plan terrestre. Au cours de nuits de sommeil entrecoupé, vous faites des rêves si différents, d’une lucidité effarante, mais qui peuvent vous agacer par leur aspect redondant, qui dure jusqu’à un premier réveil. Vous éprouvez des maux de tête intenses, votre vision devient floue comme jamais et, parfois, vous vous sentez si faible que vous croyez mourir à petit feu. Car, pour combler le tout, tout votre corps se détraque, pris des symptômes les plus étranges : fissures de la peau, démangeaisons, infections, fort rhume ou grippe qui vous prive de tous vos moyens, alternance de bouffées de chaleur et de sensations de froid. Vous échappez des objets, vous vous heurtez un peu partout, vous avez des problèmes d’équilibre, vous posez des actes manqués.

Et ce n’est pas tous les recenser, comme ce n’est pas tout dire, car, pendant ce temps, dans votre sentiment d’impuissance, vous vous sentez perdu, vous ne savez plus trop quoi penser, vous craignez que le pire ne vous arrive. Vous avez l’impression d’être engagé dans du grand n’importe quoi puisque vos tentatives de création ou d’évasion restent inopérantes. Vous n’obtenez pas la Lumière que vous cherchez, vous ne ressentez pas de rapprochement avec votre Centre divin, vous vous mettez à douter de vous et du sens de la Vie. Vous vous sentez abandonné, livré à votre sort. Comme jamais dans le passé, vous plongez dans une perplexité que rien ne peut résoudre et, à défaut de trouver des réponses convenables ou des assises solides, vous vous dispersez dans les divertissements ou vous cherchez une sortie de secours que vous ne trouvez pas, ce qui en mène certains à des solutions désespérées plus radicales.

Mais que peut-il bien se passer ? C’est très simple : vous passez simplement par une profonde transformation, vous vivez les symptômes de l’Ascension, le passage d’une réalité qui se dissipe à la Réalité éternelle qui vous revient. Vous apprenez à laisser patiemment les choses se dérouler comme elles l’entendent, à vous laisser porter par le courant de la Vie. Bon gré mal gré, votre Essence vous ramène au Foyer originel, dans le Vrai Bonheur, elle vous élève dans la Véritable Réalité, dans l’extase de l’Amour divin que vous ne tarderez pas à reconnaître!

Courage et espoir, le meilleur est en réserve pour celui qui y croit et qui sait déjà le concevoir! Tous les possibles ne sont-ils pas désormais possibles? Et que oui...!

 

© 2018, Babillard «Facebook» de Bertrand Duhaime.