conformisme-social

CONDITIONNEMENTS

Toute notre vie dépend entièrement de notre système de croyances. Ce que nous croyons constitue notre réalité. Et notre réalité est souvent très loin de la Réalité.

Notre vie se fait selon ce que l'on croit: important, vrai, juste, bien etc. Seulement ce que l'on croit être le bien, être juste ou important, diffère selon les personnes. Chacun classe ce qui est bien ou important selon ses résonances qui deviennent nos croyances. Et chacun croit que ce qu'il croit est la réalité, c'est pourquoi il combat ceux qui croient différemment d'eux. La majorité de nos croyances constituent en vérité nos illusions. Elles sont dictées pour la plupart par la manière dont nous avons été élevé, par l'enfance que nous avons eue ou par l'époque où nous sommes nés. Ces croyances ne sont en vérité que des interprétations de la Réalité. Nous ne vivons pas dans la Réalité et nous l'interprétons à notre manière, croyant que cette interprétation est la Réalité. C'est une des premières illusions dont nous devons nous libérer afin de nous découvrir tels que nous sommes vraiment, ce qui nous permettra de découvrir la Réalité telle qu'elle est vraiment.

Nous vivons donc tous dans nos illusions de ce qu'est la vie. Elles sont nourries par tous les conditionnements que l'on a reçus tout au long de notre vie.

En vivant dans ses illusions, l'homme laisse la porte grande ouverte à tous les conditionnements possibles et imaginables. Il laisse la porte ouverte aux distractions et aux conflits. Il va commencer à vivre dans le mensonge et il va se créer une vie basée sur ses illusions, sur ses peurs ou sur ses fantasmes.

L'homme base sa vie sur des conditionnements et ne fait qu'interpréter la vie sans jamais la vivre. Sa vision de la vie est générée par son environnement et par la manière dont il a été élevé.

En observant la situation humaine de plus près, peu de gens comprennent réellement le sens de leur existence. Rares sont les gens qui en ont pleinement le contrôle. La personne que nous croyons être empiète sur notre vraie nature. Nos reflexes et nos réactions sont régis par nos mémoires et nous emprisonnent à travers l'expression de nos émotions. Celles-ci nous conditionnent à nous comporter comme un robot. Elles nous font nous mentir à nous-mêmes, accuser les autres de nos maux à chaque fois que quelque chose ne va pas dans le sens recherché. Mais tous les drames de nos vies ne font que de nous garder dans nos illusions et nous retiennent hors de la Vérité divine.

Un conditionnement est une prise d'otage. Un conditionnement est une définition. Une définition délimite et elle se trouve donc forcément hors de la Réalité qui est sans limite. Les conditionnements nous enferment donc dans un monde prédéfini et plein de jugements contraires à la Réalité.

Tout ce qui nous entoure nous influence et donc, nous conditionne. Cela nous met des barrières et nous incruste des croyances dans la tête. Il s'agit là de conditionnements indirects.

Il y a également des conditionnements directs. C'est-à-dire qu'on peut conditionner quelqu'un à penser notamment en le culpabilisant, en lui faisant peur, en le manipulant. J'use de mon influence, de mon ascendance ou de ma force pour que la personne en face de moi agisse comme je le souhaite, comme je pense qu'il est bon d'agir. Ainsi, je vole à la personne la possibilité de s'exprimer comme elle l'entendrait. Je ne lui laisse pas la possibilité d'émettre son opinion. J'appuie sur ses faiblesses afin de la faire se plier à mes volontés.

C'est ainsi qu'agit quelqu'un souhaitant conditionner quelqu'un d'autre, automatiquement, sans même réaliser ce qu'il est en train de faire. Beaucoup de personnes conditionnent les autres sans le réaliser. Elles essaient d'influencer leurs enfants, leurs amis et tous leurs proches à se tourner vers leurs idées. Elles pensent être dans le vrai. Agir de la sorte, c'est voler la liberté d'expression et de penser des autres.

Ces conditionnements nous induisent insidieusement à penser ou à agir d'une manière qui ne nous est pas propre, et si nous avions grandi ailleurs, nous aurions agi d'une toute autre manière, correspondant à l'endroit où l'on aurait grandi. La pensée ne nous appartient pas, mais est implantée en nous. Nous croyons qu'elle émane de nous, mais ce n'est pas le cas.

J'agis non pas selon mon libre arbitre, mais parce qu'on m'a influencé à agir de telle manière. Je ne pense pas librement mais réagis aux évènements selon ce qu'on m'incite à penser.

Les conditionnements sont les destructeurs de notre liberté et rendent muette notre individualité qui se trouve réduite au silence.

Qui nous conditionne et dans quelles conditions?

L'Homme est influencé par tout ce qui l'entoure. Tout ce qui l'entoure l'influence. Ses énergies mutent et changent selon ce qu'il y a autour de lui.

L'Homme-animal, où qu'il vive, est influencé et conditionné à penser d'une certaine manière. Ce sont notamment ces conditionnements qui créent les sociétés, les cultures ou les modes de vie. L'éducation que l'on reçoit contribue à façonner notre personnalité humaine. Ces différents modes de vie ne reflètent pas la Réalité de la vie, mais est juste un simple point de vue. Il faut pouvoir s'en extirper si on veut sortir de l'illusion pour retrouver l'universalité de l'être humain.

Un enfant élevé au Japon et un autre élevé en France n'aura pas du tout reçu la même éducation, ni les mêmes conditionnements. Cependant, chacun en aura reçu sa dose. On ne leur aura pas "enseigné" (conditionné) à vivre de la même manière: mais chacun aura appris à se comporter selon un schéma bien défini.

Même si les deux enfants ont eu une enfance et une éducation complètement différentes, ils partagent le fait d'être conditionné par l'endroit où ils se trouvent, autant que par les gens avec lesquels il a grandi. On s'identifie à ces conditionnements notamment en se déclarant Français ou Japonais. Tous les hommes de la planète vivent dans leurs conditionnements: cela est universel. L'aspirant spirituel est celui qui cherche à en sortir. Mais attention à ne pas sortir d'un conditionnement pour en entrer dans un autre.

Au sein d'une même société, il peut y avoir différents types de conditionnements. Pour cela, nos parents jouent un grand rôle. Nos parents nous conditionnent énormément. Les parents conditionnent plus ou moins intentionnellement leurs enfants. Ils nous incitent (sans toujours le vouloir) à réagir de manière spécifique face à certaines situations. Ils nous briment sans forcément en avoir l'intention car ils ne se rendent pas compte qu'ils sont eux-mêmes conditionnés à penser de telle manière. Ils sont les victimes de leurs propres schémas de pensée. Il ne faut pas leur en vouloir, mais comprendre qu'ils sont autant conditionnés que nous le sommes. Ainsi, certaines attitudes, certains gestes ou certaines paroles émanant de nos parents ont pu nous créer (ou réactiver si elle nous vient d'une vie passée) une blessure qui engendrera une réaction-réflexe en nous à chaque fois que quelqu'un appuiera dessus. Même si l'éducation ne fait pas tout (nous venons avec nos bagages karmiques), ils contribuent à nous conditionner dans notre vie présente. C'est eux qui nous poussent à former notre personnalité humaine dont il faudra parvenir à se défaire par la suite.

Les médias, notamment à travers la télévision, exercent également une grande influence dans le conditionnement de la population. On fait entrer des idées préconçues dans la tête des gens. La télévision nous donne le modèle à suivre, celui auquel il faut ressembler, que ce soit au niveau corporel, moral ou intellectuel. Combien de personnes tombent dans le piège des publicités, des informations ou de reportages nous expliquant ce qui est bien ou mal? Combien nous influencent sur notre vie sociale (amis, collègues, famille)? Nous sommes tous influencés par ce type de modèles présentés à nous comme le modèle de réussite, comme étant ce qui nous apportera le bonheur sur un plateau d'argent. Le dictat de la société est très puissant, et il faut être fort pour parvenir à s'en échapper.

L'humain émotionnel a besoin de l'approbation des gens qui l'entourent. Il a besoin d'être rassuré car il n'est pas sûr de lui. L'approbation des autres le réconforte. Il ne se rend même pas compte qu'il n'est pas lui-même, mais qu'il est ce que les autres veulent qu'il soit. Il n'agit pas en fonction de ce qu'il pense, mais de ce que les autres le poussent à croire.

Ce que nous appelons "culture" et à qui l'on accorde tant d'importance n'est qu'un conditionnement comme un autre dont il faut apprendre à se détacher. La culture est une manière de penser que l'on nous a inculquée depuis l'enfance. Il n'y a rien de merveilleux là-dedans. C'est un emprisonnement de la pensée.

Les conditionnements créent des réflexes en nous. Ces réactions-réflexes sont automatiques et s'enclenchent inconsciemment dès que quelqu'un marche sur la bombe qui est en nous. La bombe est une chose que l'on croit vraie. Quand quelqu'un n'est pas d'accord avec notre croyance, nous voulons à tout prix la protéger. C'est alors que nous explosons. Il est important de découvrir toutes les bombes qui gisent dans notre être afin de nous désamorcer et de trouver la Paix.

Mais on s’est également conditionné nous-mêmes. Nous avons perçus des situations d’une certaine manière qui nous est propre et avons construit des réactions, des masques, pour parer aux situations dérangeantes. Ainsi, nous avons interprété les situations par rapport à ces blessures intérieures déjà présentes en nous, même quand cela n'était pas fondé.

Celui qui nous conditionne le plus est notre ego. En le dominant, on se déconditionne naturellement.

Ces conditionnements dirigent nos vies dans tous les domaines. Ils changent à travers les modes et les mœurs de l'époque, ce qui prouve bien leur superficialité autant que leur insignifiance.

La vie est donc un grand conditionnement dont il faut sortir pour apprendre à se connaître et à connaître la vie telle qu'elle est réellement. Personne ne sait vraiment qui il est, et ce constat n'attriste personne. Tout le monde vit dans l'inconscience, et ce, dans l'indifférence générale. Ainsi, les moutons obéissent au berger. Mais, qui est le berger de nos jours?

Le monde extérieur étant le reflet de notre monde intérieur, c’est en changeant de l’intérieur que l’on changera notre monde extérieur. En agissant de l’intérieur, nous parviendrons à changer et à devenir qui on est vraiment. On peut changer ses conditionnements et redécouvrir sa vraie nature et son diamant intérieur en se donnant du temps, de la patience et en restant honnête envers soi-même.

Résumons la vie de l'homme. Nous grandissons dans un environnement précis: un continent, un pays, une région, une ville, une famille. A cet endroit, une manière de pensée prédomine et nous influence sur notre manière de pensée. Elle incorpore en nous des croyances sur ce qu'est sensée être la vie. Nous y croyons et vivons selon les schémas que l'on nous a inculqués.

Au sein même de notre maison, nous avons des parents (ou pas), des frères et des sœurs, des oncles et des tantes, des amis, des professeurs. Toutes ces personnes faisant partie de nos vies nous incitent à croire, à envisager la vie de la même manière qu'eux. Cela crée un nuage autour de nous, un agrégat de pensées conditionnées que l'on mange chaque jour et qui s'agrippent à nous. Elles nous emprisonnent et nous forcent à croire les mêmes choses qu'elles. C'est cela qui forme l'illusion humaine.

Depuis l’enfance, on a commencé à se construire une personnalité fictive et une vision du monde par rapport à ces conditionnements extérieurs. Nous percevons les choses par rapport à cela et ne percevons pas la réalité telle qu’elle est réellement. Nous nous identifions à ces conditionnements, à ces croyances qui forment notre identité. Mais en vérité, il ne s'agit pas de notre vraie nature, mais d'un faux moi dont il faudra se débarrasser afin de redevenir nous-mêmes. Et surtout, afin de percevoir la Réalité telle qu'elle est réellement.

En se demandant sincèrement qui l’on est vraiment, on commence à éplucher les couches successives de notre personnalité qui cachent notre diamant intérieur.

L'Homme-animal ne choisit donc pas grand-chose à sa vie. Il la subit. Il laisse son environnement lui dicter ce qu'il doit faire et comment il doit penser. Il laisse les autres choisir pour lui. Il se laisse emporter par ses émotions dictées par tous les conditionnements qui l'ont influencé tout au long de sa vie. Mais jamais il ne s'arrête pour se demander si ce qu'il voit est réel. Jamais il ne s'arrête pour se demander si ses croyances sont vraiment bien fondées. Jamais il ne contemple la Réalité divine.

Vaincre ses illusions afin de découvrir la Réalité fait pleinement partie de notre chemin spirituel. Nous ne pourrons jamais communier avec Dieu si nous ne nous débarrassons pas de tous nos conditionnements. Ces derniers forment des voiles entre nous et notre Essence. Pour y parvenir, il faut apprendre à dominer notre ego qui entretient avec plaisir tous ces conditionnements car cela le maintient en vie. Si nous ne nous affranchissons pas de nos conditionnements, nous ne pourrons jamais découvrir Dieu. Nous ne pourrons jamais Le laisser fleurir en nous.

Nous ne devons en aucun cas laisser nos illusions dicter nos vies, mais nous enfuir de cette cage qui nous maintient en prison afin de nous envoler vers la Réalité.

 

Source : http://leducationspirituelle.over-blog.com/2016/02/conditionnements.html